Anatomie de la guitare électrique



La guitare électrique est composée de plus de pièces qu’une guitare acoustique. Elles restent globalement les mêmes mais certaines vous permettent de pousser vos effets de jeu plus loin, notamment le vibrato. Voici donc les principales pièces de votre guitare.

 

stratocaster_rouge_anatomie

 

 

La tête : les mécaniques sont fixées dessus et on retrouve souvent le logo de la marque et la référence de la guitare. Il existe certains instruments sans tête, les cordes étant montées à l’envers, c’est à dire accordées au niveau du chevalet. On trouve fréquemment une tête adaptée au style de la guitare, qui a elle même un corps adapté au style de musique ! :-)

 

Les mécaniques : elles servent à accorder les guitares. En réglant la tension de la corde on la fait résonner à une fréquence précise qui produira une note. Il existe différents types de mécaniques :  à « bain d’huile » ou autobloquantes. A noter que selon le type de vibrato monté sur le corps, un autre système de réglage complémentaire permet d’ajuster avec précision l’accordage.

 

Le sillet : souvent en plastique, il sert à guider la corde et la maintient en position le long du manche. Il influence aussi la hauteur des cordes par rapport au manche. C’est une pièce qui peut se changer pour améliorer le son, en utilisant un sillet en os ou en ivoire par exemple. On trouve souvent des guides supplémentaires vissés sur la tête, que n’ont pas les acoustiques.

 

Le manche : il existe autant de manches que de guitares ! C’est peut être la pièce de la guitare qui va avoir le plus d’influence dans le confort de jeu que vous aurez. Certains manches sont dits « ronds », d’autres plats (les « autoroutes » ) Les frettes, ces petites lamelles métalliques fixées sur le manche, délimitent les emplacements des notes. A noter que celles-ci ne sont pas indispensables et qu’on peut jouer de la guitare sans frettes. La couche supérieure du manche est appellée « la touche ». Le choix de l’essence de bois dans laquelle elle sera taillée a aussi son importance dans le son d’ensemble. Les repères sur le manche sont souvent personnalisés pour donner plus de style à l’instrument. Ci-dessous une guitare JEM d’Ibanez avec un arbre de vie qui décore le manche.

jemflorale

Les micros : ce sont eux qui captent le son des cordes. Le micro collé au manche a une sonorité plus grave que son opposé près du chevalet qui sonnera plus aigu. Celui du milieu est donc plus équilibré. Les micros font l’objet d’un cours on ne s’attardera pas sur leur fonctionnement dans cette partie.  Consulter l’article sur les micros de la guitare.

 

Le sélecteur : généralement à 5 positions, ce selecteur permet d’alterner entre les différents micros pour changer le son de la guitare. Idéalement placé on peut l’utiliser pendant qu’on joue pour donner de la vie au morceau. Etant donné sa relation étroite avec les micros, consultez le cours sur les micros de la guitare pour tout savoir sur son utilisation.

 

Les potentiomètres : ils servent à affiner les tonalités des différents micros, à rendre le son plus ou moins étouffé, plus ou moins doux. Vous l’aurez compris, consultez le cours sur les micros de la guitare pour en savoir plus.

 

Le chevalet / vibrato : selon le modèle de guitare, vous aurez le choix entre plusieurs modèles. Ici sont détaillés les trois principaux. Il y a des instruments qui n’ont pas de vibrato, uniquement le chevalet. Ce qui est le cas de la Gibson ci-dessous.

gibson-les-paul-traditional

 

Ensuite vous pourrez trouver un vibrato (ou tremolo) de type Fender (ou « vintage » chez les autres fabricants…) Ce vibrato a une tige qui permet de moduler le son quand on la pousse vers le bas. Son utilisation peut demander plus de finesse qu’il n’y parait et il faut être attentif à ne pas trop en abuser sous peine de désaccorder l’instrument. Il existe des astuces pour améliorer ce vibrato, celles-ci sont expliquées dans le cours sur les différents vibratos de la guitare. Ci-dessous une guitare Fender Stratocaster avec son vibrato.

 

fender-stratocaster

 

Enfin vous pourrez trouver des vibratos de type « Floyd Rose ». Ce sont des vibratos complètement flottants, ce dernier pouvant être littéralement maltraité autant en le tirant qu’en le poussant et sans désaccorder la guitare. Il est très souvent utilisé dans un style « métal » et il possède un système supplémentaire pour ajuster l’accordage, les cordes étant montées différemment des autres modèles de guitare. Il fait l’objet de plus de détails dans le cours sur les vibratos de la guitare. Ci-dessous un Floyd Rose.

 

 

floyd-rose

 

La plaque de protection : comme son nom l’indique, elle sert à protéger le corps des coups de médiator.

 

Le corps : c’est dans ce bloc de bois que sont taillées les défonces qui accueillent les micros et toute l’électronique dont la guitare a besoin pour fonctionner. On dit souvent que du bois de bonne qualité améliore le son général de la guitare même si la qualité sonore passe avant tout par de bons micros. Il existe des corps en plexiglas, en métal…

 

La prise « jack » : c’est en quelque sorte la sortie audio de la guitare. On y branche son câble (son « jack ») pour transporter le son vers son système d’amplification.

Nous en avons fini avec la description générale de la guitare électrique. Vous trouverez plus de précisions dans les cours dédiés à certaines parties spécifiques telles que les micros ou les vibratos.

fermer la fenetre

Inscrivez-vous à la newsletter

et profitez de remises exclusives sur les formations en ligne


Aucun commerce n'est fait de votre adresse. La newsletter est envoyée une à deux fois par mois.